Je souhaite une bonne année 2018 à tous ceux qui souffrent dans leurs cœurs

On dit toujours « Bonne année, bonne santé » à nos proches, à des inconnus que l’on croise dans les restaurants, dans les soirées sans même les connaitre, mais certains oublient souvent les opprimés, les délaissés ou ceux qui regardent à travers les vitrines.

Je m’interdis de dire bonne année à ce style de personnage sans cœur car je deviendrai comme eux : une âme vide.
:
Je souhaite donc une bonne année 2018 aux opprimés, aux prisonniers politiques, aux malades, à tous ceux qui souffrent sur cette terre.

Sachez que le monde changera, que le monde ouvrira les yeux, que l’impunité arrive bientôt à sa fin et que l’homme finira un jour par payer l’addition de a méchanceté qu’il a accumulé. Que les bonnes âmes soient les femmes et les hommes de l’avenir car le mal ne gagnera jamais ; tout se paye dans la vie.

Je souhaite à tout ceux qui veulent l’entendre une bonne année 2018 dans la paix, dans l’amour de leur prochain. Que chaque fois que nos yeux croisent la misère notre cœur leur donne un peu de bonheur, juste un geste, un sourire, une chaleur humaine. Ne tournez pas le dos à la misère de l’homme car un jour vous pourriez être vous-mêmes dans la misère.

Je souhaite aussi une bonne année 2018 aux femmes, aux hommes, aux vieillards et aux enfants sur cette terre qui souffrent de la méchanceté et de l’égoïsme de l’homme.

Je souhaite une bonne année 2018 à nos mères et à nos femmes qui donnent la vie.

Je souhaite enfin une bonne année 2018 à mes frères et sœurs de toute religion, de toute couleur, de toute ethnie. Que votre cœur soit en paix pour mettre en marche un monde meilleur.

De mes rêves de paix, de mes rêves d’amour, je désire toujours mais je n’espère plus !

Bonne année 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *