Guerre contre le braconnage des multinationales dans le Delta du Niger ?

Nous ne parlons pas rigoureusement, philosophiquement et éthiquement lorsque nous parlons de la « guerre pour l’or noir », si nous ne nous posons pas la question comme les moralistes à savoir, si les rebelles ont des raisons conscientes, légitimes, rationnelles et irrationnelles d’agir ? Dans la perspective de ceux qui condamnent hâtivement les rebelles du MEND (mouvement d’émancipation du delta du Niger, né en 2006) sur la simple base des informations fournies par les médias, qui mettent en évidence les attaques des infrastructures et des kidnappings d’expatriés, leur jugement de la situation est faible, et non holistique ; car dans ce contexte de la rébellion du MEND contre les multinationales et l’Etat nigérian, la raison au premier abord est insuffisante pour rendre compte de leurs raisons d’agir. Pourquoi ? Lorsqu’Antigone de Sophocle outrepasse l’interdit du roi Créon pour donner la sépulture à son frère Polynice, ce qui a motivé son acte, c’est clairement un devoir (une loi morale) qui l’a poussée à un tel acte courageux, et non pas un désir de se prouver quoi que ce soit. C’est ce que nous enseigne Hume dans son Enquête sur les principes de la morale (appendice, I). Dans le cadre de...

Lire la suite

L’Afrique, une prison ouverte ?

Depuis des lustres, on a ergoté sur les maux et les retards de l’Afrique en termes de développement, en incriminant fondamentalement l’homme blanc, le colon ; mais on oublie hâtivement le second coupable, à savoir les dirigeants qui acceptent d’être des marionnettes, des vénaux ou des sous-fifres des anciens maîtres. Jusqu’au XXIe siècle, les mêmes tares politiques se perpétuent, à telle enseigne qu’il est judicieux de se demander si in fine l’Afrique s’est véritablement libérée des griffes de ses anciens maîtres ? A la problématique de l’immigration, qui explique en partie l’échec des gouvernants à réaliser l’Eldorado chez eux, du fait de la mal gouvernance, est corrélée la question de la sécurité, avec comme conséquence l’installation des bases militaires en Afrique, qui dans l’entendement des gouvernants obtus, ne constituent point des impérialismes, a fortiori une mise sous contrôle à distance de leur souveraineté. De part en part, cette Afrique est quadrillée telle une immense prison, à cause des ses richesses. Avec le terrorisme, pseudo djihadiste financé et souvent couvé par des puissances économiques, il est fort difficile d’entrevoir la fin de la domination, de l’affranchissement pur et simple de l’Afrique. Aussi longtemps que l’Afrique regorgera de pétrole, d’uranium, de gaz,...

Lire la suite

L’EGOISME

L’EGOISME : le Primat du Paraître… L’égoïsme est classiquement entendu comme un « amour excessif de soi et de ses intérêts », à distinguer d’égotisme qui est « l’attitude volontaire d’analyse de soi et de culture de son ego ». Partant de cette petite considération, peut-on avancer que l’homme politique est plus égoïste que le commun des mortels ? Autrement dit, être au pouvoir, est-ce ad aeternam ne s’occuper que de ses propres intérêts ? Quand les hommes décident ou choisissent de vivre en communauté, c’est pour satisfaire leurs besoins, réaliser leurs désirs et préserver leurs intérêts. C’est par le respect de ses principes fondamentaux que le bien-vivre est possible, et que l’homme peut se concevoir comme un animal politique. Chacun dans une société/ou l’Etat a conscience de ce qui est bien (agathon) » et utile (utlitas) » pour lui ; poursuit et recherche son intérêt particulier. Cependant, il existe dans la société politique des individus plus cupides, plus ambitieux que les autres, qui recherchent des biens et des intérêts particuliers et égoïstes. L’égoïsme vient phagocyter, supplanter l’intérêt commun. Nous retrouvons cette particularité de l’intérêt égoïste en politique, en l’occurrence dans la vie politique nigérienne. Jean Marc Henry, nous propose...

Lire la suite

Dieu, rassemble ce qui est divisé

Dieu, rassemble ce qui est divisé. Dieu Éternel et Miséricordieux, Toi qui es un Dieu de paix, d’amour et d’unité, nous te prions, nous te supplions de rassembler. Tout ce qui est divisé. Ainsi, nous n’aurons plus qu’un seul cœur, une seule volonté. Une seule science, un seul esprit, une seule raison. Cette vérité, c’est que la considération de notre humanité commune devrait toujours l’emporter sur tous nos motifs de nous haïr les uns les autres. Aimer son prochain comme soi-même veut dire d’abord simplement cela : nous sommes de la même chair, comme les enfants d’une même mère. Aujourd’hui, la haine et la division alimentent notre quotidien. L’homme dans sa méchanceté œuvre pour diviser d’avantage. Ce qui nous rassemble est bien plus important que nos désirs égoïstes qui sont la source de nos divisions humaines alors que Dieu est divin. On me demande souvent si je suis musulman, chrétien ou juif. Je réponds ma religion, c’est Dieu. N’écoutez pas tous ceux qui nous stigmatisent, tous ceux qui vous cantonneront dans un clan que vous soyez blanc, noir, arabe. Sachez que Dieu est unique pour tous. Toute autre affirmation n’aura pour objectif que de nous désunir. Nous avons tous le...

Lire la suite

Peuples qui marchent dans la longue nuit

Peuples qui marchent dans la longue nuit, Le jour va bientôt se lever. Il y a une déconnexion entre l’Etat et le peuple, la politique politicienne est le maître absolu. Les dirigeants font plus de politique qu’autre chose. En plus de cet aspect, il n’y a jamais eu d’alternance politique, ceux qui sont au pouvoir y sont depuis des générations, les projets politiques sont les mêmes et la pratique du pouvoir est également la même, c’est-à-dire la destruction, les passe-droits, l’injustice. L’impunité la violence la torture est également une coutume. Vous les présidents-rois, on vous inventera un frère, une famille, une religion, une filiation ancestrale et, quand on vous aura pressé comme un vieux citron, et après avoir cumulé des mandats sans pouvoir et sans conscience, on finira par vous présenter au monde entier sous forme d’une statue qu’on vient voir sous tous ses angles comme une bête sans valeur. Je pense que les souffrances ont trop duré, il est temps que les peuples se parlent pour faire la paix, il y va de l’intérêt de l’humanité. Le monde doit renaître. Pour cela, il faudrait que le peuple soit libre. Fermer les yeux sur cette réalité, c’est pratiquer une politique...

Lire la suite

SE CROIRE IMPORTANT

SE CROIRE IMPORTANT Si nous jetons un regard lucide sur nos vies humaines, nous constatons vite combien elles sont modestes et inutiles, contrairement à ce que nous croyons, surtout en comparaison de l’importance que nous nous efforçons de leur donner ! Si nous prenons du recul et nous nous regardons vivre, depuis un point très éloigné de l’espace et du temps, nous comprenons immédiatement combien notre prétention et notre suffisance sont ridicules et démesurées, eu égard à l’insignifiance de notre vie. Tous nos efforts pour être riche, beau, savant, célèbre, honoré ou puissant, épuisent nos forces inutilement, dans le but illusoire de rester à la hauteur de notre renommée et de notre ambition. Notre existence devient alors sous la dépendance du regard des autres et il faut sans cesse s’agiter et courir pour paraitre toujours plus performant et admirable. Se croire important est une source de stress considérable pour rester digne d’admiration et d’envie, car toute défaillance est aussitôt sanctionnée par le regard et le jugement des autres. Ces efforts permanents nous détournent de notre être le plus profond, au profit d’un paraitre illusoire. Nos fiertés sont dérisoires et nos mérites ne justifient pas notre suffisance. Individuellement ou collectivement, nous...

Lire la suite

Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible Musulmans

Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible Musulmans, juifs, chrétiens, païens, blancs, arabes et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions, les êtres humains sont ainsi faits. Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur. Nous ne voulons pas haïr ni humilier personne. Chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre mais nous l’avons oublié. L’envie a empoisonné l’esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine, nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang. Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes. Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques. Nous sommes inhumains à force d’intelligence, nous pensons beaucoup trop et nous ne ressentons pas assez. Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d’humanité. Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse. Sans ces qualités humaines, la vie n’est plus que violence et tout est perdu. Les avions, la radio nous ont rapprochés les uns des...

Lire la suite

Jean Marc Henry déclare

Jean Marc Henry déclare : Les Etats qui soutiennent des dictateurs. ATTENTION A VOUS ! Tout en proclamant la démocratie et les droits de l’homme en tant que valeurs suprêmes dans la société contemporaine, l’occident ne dédaigne pas les violations de masse de ces droits dans diverses régions du monde ni le soutien aux régimes dictatoriaux. La logique est bien simple : n’importe quel pouvoir est bon pourvu qu’il corresponde aux intérêts économiques et géopolitiques. C’est le deux poids deux mesures. Il n’est pas trop tard pour le monde de changer de braquet. Tous les peuples ont le droit de choisir librement leurs dirigeants. Les principes démocratiques ne doivent pas être à la carte encore moins à géométrie variable. « l’Afrique doit prendre son destin en main » Il est maintenant clair que la solution aux problèmes de l’Afrique se trouve entre les mains des Africains et non entre celles des Occidentaux enfin qu’elle soit libérée de ses vieux démons datant de la colonisation pour pouvoir avancer et construire son avenir. Il ne suffit pas de dire « je veux développer et investir en Afrique » pour connaître l’Afrique. Il est temps que l’Afrique prenne son destin en main car...

Lire la suite

Nous devons impérativement nous défaire de l’aliénation mentale chronique

Nous devons impérativement nous défaire de l’aliénation mentale chronique et du complexe d’infériorité et prendre notre bâton de pèlerin en main pour mener la lutte pour l’indépendance véritable des peuples. Sachez que le salut du monde viendra du peuple surtout sa jeunesse tout opinion contraire n’est qu’illusion. Le monde mérite aussi le bonheur mais tout dépend de nous, la domination et soumission ont trop duré. Un monde libre contre toute forme de dictature, depuis des siècles, le monde impose ses règles à la planète et à leurs propres peuples, « c’est moi qui décide pour vous et c’est vous qui obéissez » C’est la nouvelle génération qui a le cœur, l’esprit et le savoir-faire pour le faire. Si nous ne nous prenons pas en charge, ne participons pas à l’effort de développement, je ne sais pas à quoi ressemblera l’avenir du monde . Le monde se réarme à un rythme accéléré et certains imbéciles s’accrochent encore à cette thématique hypocrite de diversion. Mais vous, vous demeurez des hommes. De simples et misérables hommes. Misérables dans leurs pensées, lamentables dans leurs actes, et méprisables dans leurs lâchetés. Vous mentez aux autres et vous mentez à vous-mêmes, n’aimez personne, n’existez qu’au travers...

Lire la suite