Ne vous souciez plus du passé ni de l’avenir

Ne vous souciez plus du passé ni de l’avenir.

Si vous prenez le temps au quotidien d’énumérer toutes les choses dont vous pouvez être reconnaissants, vous vous sentirez extraordinaire tous les jours. Votre fréquence sera plus élevée et vous traverserez les jours heureux d’être en vie, apportant de la joie partout où vous allez, en ayant un effet positif sur chaque personne que vous croiserez.

Lorsque vous vivez une vie comme ça, tout ce que vous voulez vient avant même de le demander,Soyez reconnaissants pour votre animal de compagnie, pour votre enfant, pour vos proches qui vous permettent de lire ceci. Soyez reconnaissants pour votre imagination. Soyez reconnaissants que vous puissiez penser/ parce que vous pouvez penser. Soyez reconnaissants que vous puissiez parler.
Soyez reconnaissants que vous puissiez rire et sourire. Soyez reconnaissants que vous puissiez respirer. Soyez reconnaissants d’être en vie! Soyez reconnaissants d’être vous même ,La parole n’est pas seulement un son ou un symbole écrit. C’est une force ; elle représente votre capacité à vous exprimer et à communiquer, à penser et donc à créer les événements de votre vie. La parole est votre outil le plus puissant. Selon la façon dont elle est utilisée, la parole peut vous libérer ou vous asservir plus que vous ne pouvez l’imaginer.
L’esprit humain est semblable à une terre fertile dans laquelle des graines sont continuellement semées: des opinions, des idées et des concepts. Vous plantez une graine, une pensée, et elle croît ,Si le désir est le point de départ de toute réalisation, à l’arrivée il y a le sixième sens, cette torche du savoir qui aide à se comprendre soi-même, à comprendre les autres, les lois de la nature, qui permet de comprendre et de reconnaître le bonheur. Cette compréhension ne sera totale que lorsque l’individu sera familiarisé avec le sixième sens et son utilisation.Il peut nous falloir du temps pour trouver notre vraie place en ce monde, pour découvrir ce que nous pouvons y faire et y apporter de meilleur.

Tant que nous n’aurons pas découvert notre vocation, nous serons d’éternels affamés.
Ce but, cette place, n’est pas hors d’atteinte. Ce peut être un travail, la naissance et l’éducation d’un enfant, une activité artistique, sportive ou politique, une vocation religieuse.

Peu importe de quoi il s’agit, ce qui compte c’est de découvrir ce pour quoi nous sommes faits. Ce qui nous met dans la joie, dans l’enthousiasme, dans le plein exercice de nos capacités et de nos dons ,Ce ne sont pas les éléments extérieurs qu’il faut chercher à changer, mais nos pensées et nos croyances qui conditionnent en grande partie ce qui nous arrive. « Nous sommes ce que nous pensons », disait un ancien Maître de la sagesse.
Nos croyances et nos pensées influent de manière décisive sur le cours de notre existence. Bien souvent, ce que nous croyons ou ce que nous pensons devient notre réalité. Et nous filtrons aussi le réel en ne percevant en lui que ce qui vient confirmer nos croyances. La force de nos croyances ira jusqu’à produire des événements qui les confirmeront,Notre tendance humaine naturelle est de jouir de la vie, de jouer, d’explorer, d’être heureux, d’aimer.

Votre vrai moi est encore un petit enfant qui n’a jamais grandi. Parfois cet enfant surgit lorsque vous vous amusez et que vous jouez, lorsque vous vous sentez heureux, que vous peignez, que vous écrivez de la poésie, que vous jouez du piano, ou que vous exprimez d’une façon ou d’une autre. Ce sont les moments les plus heureux de votre vie, lorsque votre vrai moi se manifeste, que vous ne vous souciez plus du passé ni de l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *