L’Afrique ne se développe pas, pourquoi ?

Plus de cinquante ans après l’indépendance de la plupart des pays d’Afrique, le résultat est bien maigre.

Le continent africain n’a pas tenu compte des exemples de modèles politiques à travers le monde.

L’Afrique est un continent riche, qui regorge de ressources ;  qu’elles soient naturelles (les terres africaines sont en grande partie cultivables) ou  humaines.  Pourtant, force est de constater avec le recul dont nous disposons, que des générations plus tard, les choses n’ont guère évolué.

Au lieu de tirer leçon des succès ou  des échecs des modèles de développement qui ont été expérimentés de par le monde, l’Afrique continue depuis plusieurs générations à s’engluer dans ses politiques stériles.

L’une des raisons de son instabilité chronique et récurrente, est la difficulté de ses dirigeants à s’approprier les principes de la démocratie. Dès lors qu’ils accèdent au pouvoir, au pire par un coup d’Etat, une succession dynastique, ou au mieux par des élections passablement démocratiques, les chefs d’Etat africains finissent la plupart du temps par succomber à la tentation de cette drogue qu’est le pouvoir avec les répercussions que cela implique.

Dans une grande partie  du continent,  l’enseignement demeure  un luxe et que dire de  l’enseignement supérieur qui ne forme la plupart du temps, que des étudiants diplômés sans avenir qui n’auront pas la possibilité de mettre en pratique leurs connaissances alors  même que la connaissance domine le monde !!!

L’Afrique et sa culture : un continent qui devrait être en mesure  d’intégrer « modernité » et « tradition ». Si la question est  politique,  la réponse doit être Africaine.

La culture n’est ni un frein, ni une composante secondaire du développement, elle est son essence même, elle est au cœur du développement et de la  croissance.

Une des plus grandes richesses de l’Afrique est l’agriculture,  pourtant là encore, mal représentée,  négligée par les décideurs locaux, sans réelle organisation structurelle, sans un minimum  de sécurité, bref sans aucun faire valoir, les investisseurs étrangers ne risquent pas de s’y intéresser…

L’Afrique fait partie des continents les plus riches et si l’on parle toujours de  domination coloniale française, cela n’est pas, contrairement à ce que certains, blancs ou non, aiment à laisser penser, une excuse à son immobilisme. Il suffit de regarder vers  l’Arabie Saoudite, le Qatar, Dubaï UAE etc…Qui, bien que sous  domination anglo-saxonne, ont bâti  leurs pays dans un désert.

Cela pose question : Pourquoi ces pays ont-ils  réussit à se  développer dans le sable grâce au pétrole !!! Tandis que l’Afrique avec bien plus que du pétrole : toute les ressources dont elle dispose,  n’y parvient pas ?

La colonisation est un processus d’expansion démographique et de domination politique, culturelle et économique (à différencier du colonialisme qui est une doctrine ou une idéologie) pratiquée par certains États sur d’autres États ou peuples alors obligés d’accepter des liens plus ou moins étroits de dépendance. Il s’agit d’un processus expansionniste d’occupation, qui consiste en l’établissement d’une ou plusieurs colonies par la mise sous influence étrangère d’autres territoires.

Les Etats Africains sont emprisonnés dans des logiques alimentaires et individuelles de courts termes,  sans implication de leurs responsabilités publiques. Au terme de ses cinquante années d’indépendance, l’Afrique reste confrontée à sa subordination aux  anciennes métropoles mais également aux bailleurs de fonds du monde entier.

Il est temps de faire évoluer la relation entre l’Afrique et l’Occident,  soit pour l’Afrique plus de lucidité face à la réalité, et pour l’Occident  plus de modestie. Travailler dans un respect mutuel  avec en ligne de mire un vrai partenariat gagnant/gagnant.

Il faut avoir le courage de l’action et celui de faire face à la critique. Le courage de dire la vérité au lieu de choisir la facilité. Le courage de décider au lieu de se donner bonne conscience en usant et abusant de la critique pour cacher son attentisme. Le courage de prendre les vraies décisions, celles  qui nous feront avancer.

Jean Marc Henry

2 thoughts on “L’Afrique ne se développe pas, pourquoi ?

  1. Salifou Seyni Kalidou

    Monsieur Jean Marc je vous assure votre analyse est totalement vraie. Et surtout tous mes encouragements pour toutes vos publications qui contribuent énormément à la sensibilisation de beaucoup dans le monde. Le monde a vraiment besoin des gens comme vous pour avancer parce que à mon humble avis vous avez été toujours objectif dans vos analyses.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *