L’Afrique face à ses défis majeurs de développement

L’Afrique a besoin d’un leadership fort pour exploiter son potentiel économique.

En effet, si le potentiel dont dispose l’Afrique pour se développer économiquement est envié dans le monde entier, il en est autrement de son mode de gouvernance. Celui -ci laisse à désirer, de par ses politiques économiques et sociales qui ne répondent pas toujours aux besoins des populations. Comment donc sortir de cette ornière ? Voici la véritable question à se poser afin d’avoir une vision objective et commune sur le nouveau type de leadership dont l’Afrique a besoin aujourd’hui. Le développement économique du continent reste tributaire de la capacité de ses dirigeants à avoir une vision claire et à faire preuve d’une capacité managériale à mener leurs pays vers un mieux-être économique et social.

Les pays africains doivent être puissants, travailler en symbiose au service du bien-être des populations en intégrant les sensibilités locales et spécifiques des citoyens.

Les Etats doivent mettre en place de nouvelles stratégies pour acquérir une croissance stable et régulière pour le plus grand bénéfice des populations.

L’Afrique offre un potentiel énorme aux investisseurs étrangers mais les cadres juridiques et institutionnels pour garantir la rentabilité et la viabilité des investissements font parfois défaut. Ce n’est pas évident d’opérer en Afrique, à cause des risques liés aux instabilités politiques et sociales, le manque de prise de décision…

afrique face a ses defi developpement jean marc henryIl est essentiel pour l’Afrique de combler ses lacunes en pouvoir de financement en premier lieu dans le secteur agricole qui reste toujours inexploité. Si cette difficulté est surmontée, cela pourrait renforcer la sécurité alimentaire et augmenter les opportunités économiques sur le continent. De même, il faudra envisager de promouvoir davantage l’investissement du secteur privé dans le domaine agricole notamment en facilitant l’accès au crédit dans le cadre d’un partenariat fort entre public et privé.

Il existe également des lacunes au niveau du développement des infrastructures. Le manque de financement dans ce domaine est étroitement lié aux inquiétudes que suscitent le manque de bonne gouvernance. Les investisseurs sont prêts à financer dans ce secteur, mais ils ont encore de la retenue en raison de l’instabilité politique qui règne dans bon nombre de pays. Cela constitue effectivement un risque conséquent étant donné que les chances de retour sur investissement sont faibles. Il est donc nécessaire que les gouvernements africains puissent être en mesure de garantir aux investisseurs une véritable stabilité politique s’ils veulent attirer davantage de partenariats gagnant-gagnant.

Côté énergétique, rappelons que le soleil est une source d’énergie inépuisable. Et que l’Afrique est le continent le plus ensoleillé. L’énergie solaire, transmise par le soleil sous forme de lumière et de chaleur, est la plus répandue et la mieux répartie dans le monde.

Malheureusement, il y a un manque réel de volonté politique vis-à-vis de cette énergie. Pourtant, elle pourrait être source d’énergie et d’emploi pour le peuple africain, en y intégrant les nouvelles technologies pour les jeunes.

Par ailleurs, l’indépendance énergétique est un défi majeur pour l’Afrique. Elle ne doit plus dépendre des pays producteurs de pétrole, sachant qu’eux-mêmes essayent de se tourner vers cette énergie renouvelable et propre.

L’énergie solaire ne doit plus être ignorée en Afrique, car elle résoudrait de nombreux problèmes qui durent depuis des années.

Il est grand temps pour l’Afrique de prendre conscience de son réel potentiel naturel et humain, pour un développement Afrique-Afrique dans l’intérêt des peuples, et pas seulement le peuple africain. En effet, grâce à son potentiel agricole, l’Afrique peut aussi servir les intérêts des peuples de toute la planète. Quand elle exploitera son potentiel agricole, l’Afrique deviendra le grenier du monde.

Toutefois, rappelons qu’il ne suffit pas d’un simple discours pour y parvenir. Il nous faut une véritable volonté politique et un fort leadership.

 

« Le monde ne pourra évoluer sans des prises consciences de l’humanité »

Jean Marc Henry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *